• Chapitre 3

    Le soleil n’était pas très haut dans le ciel quand une réunion de crise a eu lieu à Rimery. Les princesses s’étaient revêtues de leurs uniformes militaires pour l’occasion, des dizaines d’hommes et de femmes que Luigi ne connaissait que de vue les entouraient.

    “La séance est ouverte!” hurla le roi. “Je laisse la parole à Daisy Diamond Nerem, princesse du Royaume de Sarasaland et maréchale d’Acerim.” il s’est ensuite assis.

    Daisy s’est levée, semblant plus calme que la veille.

    “Mesdames, messieurs. Vous n’êtes pas sans savoir que la situation est plus que préoccupante en ce moment.” Elle désigna Edelweiss d’un geste de la tête. “Edelweiss Katelyn, ici présente, n’a pas vraiment avancé dans ses recherches depuis hier, mais compte s’y remettre après la réunion.”

    La maréchale s’est ensuite déplacée, occupant l’espace d’une autre manière.

    “Azaléa Jade s’occupera d’interroger la famille Golder et me transmettra un rapport sur leurs aveux. Je prendrais pour témoin de l’interrogatoire le dénommé Franck William Hercken, tiré au sort ce matin qui devra me garantir que l’interrogatoire se déroule dans de bonnes conditions.”

    Elle s’est ensuite tournée vers les sièges de la famille royale.

    Chapitre 3

    “Waluigi Robin, j’aimerai que vous appeliez votre ami trappeur pour qu’il nous vienne en aide pour la suite des événements. Il partira avec vous, Thismia Emelyn et Luigi George dans les montagnes.”

    Luigi était pourtant sûr d’avoir demandé à Daisy de ne jamais l’appeler comme ça, mais tout le monde avait été nommé par ses deux prénoms, jusqu’à maintenant. Enfin, presque: il y a assez peu de temps, Luigi a appris que Daisy Diamond était l’unique prénom de sa femme, même si tout le monde l’appelait Daisy.

    “Excusez-moi, votre altesse,” dit un homme, “mais pourquoi votre époux devrait se rendre sur le terrain? Je veux dire, connaissant votre sœur, cela ne m’étonne guère, mais je ne connais pas ce jeune homme…”

    “Luigi connaît la région et possède un aigle d’Acerim en guise de sacran. J’ai conscience que Waluigi a un vautour des broussailles, mais avec deux oiseaux, ils pourront couvrir plus de terrain.”

    L’homme a juste hoché la tête avant de retourner dans ses documents. Daisy a repris la parole.

    “Waterlily Athéna et moi-même travaillerons sur plusieurs fronts: nous allons d’abord essayer de trouver un moyen de libérer Shokora de cette chose, quelle qu’elle soit exactement. Ensuite, nous allons nous renseigner sur l’association de créatures magiques aux humains ainsi qu’à leurs conséquences. Il est plus que probable que nos ancêtres avaient prévu des lois pour éviter ce genre de situation.”

    Son regard s’est tourné vers la famille Golder.

    “Car oui, il y aura des sanctions. Du peu que je sais, ce genre d’actes étaient condamnables." une pause, le regard de Daisy montrant qu’elle s’adresse à tout le monde. “Est-ce quelqu’un a des questions?”

    “J’en ai une.” dit Luntrell en levant son aile.

    Comme il était devant Luigi, tout les regards se sont concentrés dans sa direction. L’aigle a baissé son aile.

    “Tu dois savoir que j’ai moi-même été attaqué par ce Silvalius et tu connais comme moi les conséquences de cette attaque. En sachant qu’on va certainement devoir nous défendre contre cette chose à un moment ou un autre, y a-t-il un moyen que nous puissions avoir recours à la magie sans souffrir?”

    Le silence de Daisy en a dit long sur sa réponse, mais elle a quand même fini par parler.

    “Je l’ignore. C’est pour ça que vous allez travailler avec un trappeur, il vous aidera à installer des pièges.”

    Luntrell a hoché la tête, pas vraiment satisfait de la réponse.

     

    Les questions-réponses se sont ensuite enchaînées, Daisy se prêtant à l’exercice avec brio. Son charisme couplé à sa locution lui donnaient une vraie prestance qu’elle avait acquise depuis leur mariage et ne cessait de peaufiner. Azaléa avait eu raison d’aborder les compétences de meneuse d’hommes de Daisy comme étant parmi ses points forts, mais elle avait dû sous-estimer les progrès qu’elle pouvait encore faire. Le regard de Luigi s’est brièvement concentré sur l’aînée qui semblait avoir des étoiles plein les yeux. Pas de doute, elle était fière de ce que Daisy devenait.

     

    Quand la réunion fut levée, Waluigi s’est immédiatement isolé pour appeler son ami. Les sœurs étaient restées pour discuter un peu, chacune avançant ses pistes et ses théories pour aider les autres. Luigi les a écouté avec une certaine attention, mais rien de concluant en est sorti. Dans la foulée, il a vu la famille Golder être emmenée pour l’interrogatoire, étant clairement présentés comme étant des prisonniers. C’était une réalité assez cruelle, mais ils l’avaient certainement mérité. Azaléa est allée voir les gardes pour leur demander quelque chose, mais les a vite laissé partir. Ils sont restés encore quelques minutes ensemble à parler, mais quand Daisy est finalement sortie de la salle, Thismia et Luigi ont été laissés seuls, chacun vacant à ses occupations.

     

    Quand Waluigi est finalement revenu, il a averti que son ami arriverait dans environ une heure, mais que si ils le pouvaient, il faudrait étudier la région en amont. Le trio s’est donc rendu à la bibliothèque.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :